Allocution du président du conseil municipal, Pascal Hornung

Allocution du président du conseil municipal, Pascal Hornung

Madame le Maire,
Madame et Monsieur les Conseillers Administratifs,
Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis et famille,
 
Je voudrais souhaiter plusieurs bienvenues en ce 21 juin… à l’été d’abord, cet été tant attendu… Ensuite, et lié au temps magnifique que nous avons ce soir, souhaiter également la bienvenue au public qui est venu nombreux ce soir nous écouter dans nos débats et partager, je tiens d’ores et déjà à les prévenir, un apéritif d’échange qui se tiendra devant la salle communale juste après la fin de ce Conseil Municipal.
 
En élargissant quelque peu les murs Colognotes, je tiens également à souhaiter indirectement la bienvenue au Pape François dans notre canton, cela faisait plus d’une trentaine d’années que nous n’avions pas eu la visite du souverain pontife à Genève, je tenais donc à le signaler. Et même s’il y avait du monde à Palexpo aujourd’hui, compte tenu de la taille de notre salle du Conseil Municipal, et toute proportion et humilité gardées, je remarque que nous n’avons pas souffert de la concurrence.  
 
Je suis très heureux également de voir Wanda Salès Rozmuski rejoindre les rangs de cette assemblée. Je sais que Wanda nous apportera calme, sérénité et profondeur dans les débats. 
 
Je tiens encore à souhaiter la bienvenue aux personnes ayant rejoint le nouveau Bureau du Conseil Municipal, Grégoire Gency à mes côtés en tant que vice-président de ce Conseil, Jasmine Von Spee Bodmer et Kurt Maeder en qualité de secrétaires.
 
Je tenais aussi personnellement à féliciter Richard Lefebvre pour son année de présidence passée à ce même juchoir pour l’alliance qu’il a réussi à instaurer dans les débats menés, entre autorité et souplesse. Personnellement, j’essaierai habilement de me nourrir des personnalités de ces présidents passés, j’ajouterais dans l’ordre Olivier Girardet et Alain Gervaix, dans l’observation et l’admiration que j’ai pu tirer de leur mandat.
 
Enfin, je voudrais me tourner vers Madame le Maire, que je peux avec fierté compter parmi mes collègues de parti, mes amis, voire même ex-voisins, pour lui souhaiter une année la plus émotionnelle possible, mais pas trop, la plus grisante possible, mais pas trop, et la plus riche en travail de partenariat avec ce Conseil Municipal que j’aurai l’avantage de représenter pour cette année 2018-2019.
 
Je ne pourrais démarrer cette année de présidence sans avoir une pensée pour mon épouse qui a l’immense mérite de me supporter tout au long de l’année, entre voyages professionnels, longues journées de travail et courtes soirées en famille. Merci infiniment de ton aide et de ton soutien. Une pensée également pour mon fils Jules qui est en plein examen, mes frères Raphaël et Emmanuel, pour mes parents disparus trop tôt, et pour mon grand-père, Charles-Emile Hornung, décédé bien avant que je ne naisse et qui siégea dans cette même assemblée entre 1910 et 1918, alors qu’il n’avait que 27 ans.
 
Vous vous en rappelez peut-être, on nous avait posé cette question en forme de poème il y a un an: “Vous souvenez-vous de cet instant précis où Cologny est entrée dans votre vie?”. Eh bien non, je ne m’en souviens pas. La vie de ces quelques décennies passées m’a fait partir de Cologny mais pour toujours y revenir. Il n’y a donc pas eu UNE première fois mais une multitude de premières fois renouvelées, notamment étant enfant, où Cologny rimait alors avec Vacances. C’est cet endroit, ce village, qui représentait le moment tant attendu en fin d’année scolaire où chaque arrivée était une 1ère fois. Alors je n’en suis jamais réellement parti, j’ai gravité autour de ce point d’ancrage, créé sans doute par un certain Jaques-Daniel Hornung, né en 1764 à Genève et qui se maria à Cologny un 27/04/1788 à Suzanne Duvaupan, il y a exactement 230 ans, pour y devenir boulanger dans cette boulangerie que vous connaissez tous devenue ensuite Strasser puis Taillé. 
 
C’est donc avec cette empreinte des valeurs passées mais avec cette volonté d’embellir, de protéger, de prévoir, de promouvoir, de défendre, d’insister, d’assister notre Commune et ses habitants que je m’efforcerai de présider les débats dans la justice et l’égalité de traitement; Le législatif et l’exécutif se retrouveront dans cette assemblée au moins 10 fois sur les 12 prochains mois, gardons en tête que si les premiers légifèrent et les seconds réalisent, que je préfère à exécutent, l’envie et la motivation nous habitent tous d’une manière égale selon nos prérogatives respectives.
 
Nous avons plusieurs chantiers importants en cours, les Constructions, l’Urbanisme, L’entretien des bâtiments communaux, les routes, le Social, le Sport, la Culture qui nécessiteront implication et préparation de chacun d’entre nous pour des débats que j’espère plus être de fond que de forme. Soyons prêts à nous engager pour progresser, bonne année législative à tous et Vive Cologny. 
Pascal HORNUNG